Informations, conseils et bons tuyaux pour les français, francophones et francophiles vivant en Espagne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des français sur la province de Burgos :?:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Des français sur la province de Burgos :?:   Jeu 15 Déc - 1:30

Bonjour,

Je suppose que non sur ce forum, mais au cas où, je jette ma bouteille à la mer: je me sens tellement seule ici, parfois j'en hurlerais! Sad

Je ne bosse pas encore, j'ai lâché mon boulot en France pour suivre mon chéri ici, et comme j'ai mis dans mon profil, j'ai un "grand" garçon de 3 ans et demi et une pupuce de 14 mois.

Cette petite ville est comme un village, où ma belle-famille est connue et archi-connue, ce qui pour moi est plus un inconvénient qu'un avantage.
Pas de français de mon âge par ici, peu de français tout court que je sâche, à part certains plus près de la retraite qu'autre chose.

Voilà, voilà, je me dis, moi qui déteste les mégalopoles comme Paris, Madrid, etc... que finalement, si on était là-bas, j'aurais plus de possibilités....

J'ai parcourus certains posts, et j'aimerais avoir plus d'infos sur les assoc' francophiles (langue maternelle français????), car je n'ai pas reçu le questionnaire en question de la part du consulat où pourtant, moi et les enfants sommes inscrits, sur où mes enfants sont scolarisés... il faut dire qu'ici il n'y a pas le choix: c'est système espagnol ou.... système espagnol No

Bref, désolée de vous ennuyer sur mon premiers posts avec mes états d'âmes, mais même si j'aime mon mari et je ne regrette pas mes enfants, ce serait à refaire... je ne le refairais pas: ma belle-famille est très envahissante, mon mari a beaucoup changé depuis que nous sommes venus vivre ici: il est redevenu le fi-fils à papa-maman et le petit frère aux ordres de sa "grande" soeur. Pour celles qui ont un mari espagnol, vous vivez aussi ce genre de situation???? Votre belle-famille vous "bouffe"? Un exemple parmi tant d'autres: ce soir mon chéri a monté la crêche, et c'est empressé d'appeler ses parents pour qu'ils passent chez nous et viennent la voir... (à presque 21h) comme un petit garçon Suspect Il accourt chaque fois que ma belle-soeur lui demande un service, même au détriment de ce qu'il m'a promis, et ce, parfois, sans même m'appeler pour m'avertir du changement de programme Twisted Evil je dois donc au pied levé inventer une excuse vis-à-vis des enfants (en fait mon aîné) assumer frustration, colère et pleurs... et le tout avec le sourire, vu que SA famille est intouchable à ses yeux. Lorsque mon avis est différent de ceux de sa mère/sa soeur, j'ai évidemment tord, quelquesoit le domaine, il les consulte sur tout et n'importe quoi: il y a peu, ma belle-soeur critiquait ouvertement notre rythme de vie, alors qu'il nous allait très bien en tant que couple-famille... résultat: mon chéri me dit qu'elle a raison et qu'on doit changer... sauf que le changement en question est impossible, entre autre du fait que moi, je n'ai pas (et ne souhaite pas, même si on avait les moyens) avoir 3 personnes à mon service, que mon chéri bosse beaucoup, etc...
Désolée, je vide mon sac...

Je souhaite que les choses se passent bien mieux pour vous toutes ici I love you

Bises,

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
floresole
Expert
avatar

Nombre de messages : 1047
Localisation : Orléans... anciennement Pozuelo !
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Jeu 15 Déc - 2:16

Je pense que le cas de ton mari n'est pas dû au fait qu'il soit espagnol...
Pour avoir vécu près de mes beaux-parents, et loin... effectivement, j'apprécie beaucoup quand ils sont loin, même si je les aimes beaucoup (mais c'est aussi vrai pour mes parents !).
Essaie peut-être de mettre les "choses à plat" avec ton mari... et il est effectivement essentiel de s'ouvrir aux autres (je suis gonflée... j'ai mis plus d'un an !).
Avec le temps, peut-être d'autres françaises de ta région arriveront-elles sur ce forum. Il est encore tout jeune !
Je laisse les autres répondre à tes autres questions, elles le feront bien mieux que moi !
Bon courage !

_________________
Florence, rentrée en France... où elle n'a toujours pas réussi à trouver où regarder pour voir le soleil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://floresole.canalblog.com
catherine
Résident
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Jerez de la Frontera (cadiz)
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Jeu 15 Déc - 9:57

Bonjour violette
Je m´empresse de te répondre même si je n´ai pas connu ta situation (mes beaux parents sont français et ne viennent jamais nous voir)
Mais je suis passée aussi par des moments de "déprime" et je me souviens que lorsque je mettais un message rien que le fait d´avoir une réponse, de voir que quelqu´un s´interessait a moi me réconfortait.
Ici aussi en andalousie je ne connais que des français retraités donc qui ne partagent pas du tout mon rythme de vie avec les enfants.
Moi aussi je me sens souvent très seule car mon mari a son travail, il part toute la journée et quand il rentre le soir il n´a plus envie de parler.
Bien sûr je n´ai pas le probleme des beaux parents. Mais le 1er problème de l´expatriation pour une femme qui suit son mari c´est que l´on devient beaucoup plus exigeante vis a vis de ce dernier.
Ayant tout quitté (habitudes de vie, famille, amis et parfois travail) on demande a notre mari de combler ce vide en étant plus présent, plus a l´écoute et plus prévenant. Sauf que pour eux nos hommes la vie recommence comme avant et ne voient pas de raison de changer leurs habitudes de couple. Je suis passée comme toi ( et parfois ça m´arrive encore) a en vouloir a mon mari. Les hommes sont tellement habitués a ce qu´on les chouchoute qu´ils en oublient que nous aussi nous ne sommes démunies face a certaines situation.
Donc fait toi un cercle d´amies par exemple avec les autres mamans de l´école, n´attend pas forcément d´autres français car certains peuvent te décevoir. J´ai constaté qu´il y a énormément de femmes espagnoles qui se sentent seules elles aussi et avec du temps elles sont prêtent a t´offrir leur amitié.
Pour ton mari fait lui comprendre, tout en douceur, ce que tu ressent car plus on est agressives envers eux plus ils s´éloignent de nous
Courage
et surtout n´hésite pas a me contacter si tu as envie de "vider ton sac" car même si je n´ai pas de solution miracle rien que le fait de pouvoir se confier libère un peu de toute cette tension
A bientôt
CATHERINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: merci les filles   Jeu 15 Déc - 14:19

En effet, ça fait du bien de se sentir lue. Le problème n'est pas de trouver des français à tout prix, je me conforme avec quelque nationnalité que ce soit, pourvu que je puisse m'en faire des amis: j'ai vécu en Allemagne, en Angleterre, dans de nombreuses villes en France et JAMAIS je n'ai rencontré le problème que je trouve dans cette ville: il faut dire que c'est la première fois que je suis dans une petite ville, où tout le monde se connaît comme dans un village, et où les gens font des sourires, mais... restent hermétiquement fermés!
J'ai vécu 6 mois à Burgos et alors que je ne parlais pas espagnol encore et que je ne comprenais presque rien, j'avais déjà commencé à lier des débuts d'amitiés... ici, ça va faire 2 ans et demi, je maîtrise la langue, mais... c'est un vrai casse-tête! J'ai mis en route avec la sage-femme un programme d'aide et de soutien aux futures et déjà maman pour l'allaitement, et là, je me suis inscrite dans l'assoc' de parents de mon fils. Dans le meilleur des cas, les gens sont sympas au début: on se voit souvent: je suis un peu une curiosité: les femmes ici ont des enfants plus tard, je parle courament 4 langues et j'en comprends d'autres, bref, c'est plus que rare, et en plus la seule chose qui me préoccupe pour l'instant est le bien-être de mes enfants, et non de m'en débarrasser pour aller prendre le café avec les copines (même si j'en avais, ce ne serait pas ma priorité); les copains de mon chéri ne sont pas en couple et encore moins avec des enfants, ma BS n'a que 3 ans de plus que moi et veut régenter ma vie... et tout ce que j'attends de mon mari, c'est qu'il redevienne celui dont je suis tombée amoureuse: un jeune homme indépendant et responsable, que sa famille est TRES importante (ça, je suis OK: ma famille est très importante pour moi aussi, mais je n'en ai jamais été collée), mais que notre couple et notre propre famille (lui, moi et les enfants) passent AVANT sa famille d'avant: papa-maman-grande soeur et neveux-petit frère...
Ce qui me rassure (entre guillemet), c'est que vous n'êtes pas les premières à me dire que notre situation n'a rien à voir avec la culture espagnole: c'est ce que je me disais à force au début... car nous nous sommes connus en France, on a vécu des années en France, on bossait en France, on s'est mariés en France, on a eu notre fils en France, on l'a baptisé en France... et ensuite, on est venu en Espagne... la puce est née ici, je n'ai pas repris le boulot... j'ai bien donné des cours, fait des traduc', etc... j'ai appris la langue, j'ai même passé un diplôme espagnol, mais rien n'y fait, du moins pour l'instant...

Voilà en gros,

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaurenceCornelius-Bijaoui
Résident
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Jeu 15 Déc - 14:49

Bonjour Violette, je trouve formidable tout ce que tu as entrepris dans ta ville (village?), il faut déjà un bel esprit d'entreprise!!
Pour le reste (je me trompe peut-être) je trouve aussi , que les Espagnols sont moins faciles d'accès que d'autres nationalités, mais nous ne nous y prenons peut-être pas très bien?...
Pour ce qui est de ton mari, ce n'est pas un problême de nationalité, mais de rencontre hors du pays d'origine : je m'explique : j'ai quelques amies qui sont dans ton cas et ce , dans chaque coin du monde ;elles on rencontré un monsieur , qui est devenu leur mari , vrai prince charmant , qui, une fois rentré dans son pays , changeait d'attitude pour privilégier sa famille (père, mère , soeur etc...) au détriment de son épouse!!!
Certaines se sont sortie de cet embarras avec beucoup de douceur et de patience , ce que je te conseille aussi ..ne jamais brusquer un homme ,au contraire, ne fait pas la tête , même si c'est très dur !!!!Un mari se fermera complètement si sa femme se change en "mégère", excuse moi du terme , mais ce sont leurs propres paroles !!
Alors courage , tien bon et surtout , tiens nous au courant
Gros bisous
Laurence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: merci laurence   Ven 16 Déc - 2:26

Merci Laurence! I love you
Mais entre nous, pour moi, ce n'est pas un esprit d'entreprise qui me motive, mais bel et bien une tentative de survie: je dérpime peut-être un peu et surtout j'étouffe!!!!! Je suis de ce genre de personnes qui ne peut pas vivre seule, et c'est pourquoi en général, en un tour de mains, je me fais pleins d'amis où que j'aille; j'ai d'ailleurs encore des contacts un peu partout (France, Angleterre, Allemagne), même si le temps parfois... affaiblit certaines amitiés... mais là, j'ai l'impression de m'affronter à 1 véritable mur! Sad
Au départ, je pensais, c'est à cause de la barrière de la langue, ensuite parce que je ne me conformais pas suffisament aux us et coutumes (reproches de ma belle-famille puis de mon mari), puis parce que je ne comprenais pas la culture espagnole, ensuite parce que..., et puis ensuite parce que... bref, je me suis tant efforcée de changer que je me suis perdue en cours de route! Résultat, une belle déprime et mon couple au bord du gouffre en fin de printemps: je pensais bel et bien au divorce, je voyais l'échec de mon mariage, de mes choix (j'ai tout quitté, tout abandonné pour mon chéri)... Dans une ultime tentative, je suis allée voir un psy, au moins pour me reconstruire, et pour donner une dernière chance à mon couple (on efface pas presque 10 ans sans se battre!)... mon chéri a promis de s'y rendre aussi (quand il a réalisé la gravité de la situation), mais... finalement, il n'est allé qu'à 1 session: depuis il n'a "plus le temps": il a le temps de prendre des pots avec ses copains, avec sa famille ou seul pour lire le journal, il a le temps de "glandouiller" en ville ou sur l'ordinateur, il a le temps d'aller chercher les enfants de ma BS à la piscine et de s'occuper d'eux, mais il n'a ni le temps ni l'envie de jouer avec nos enfants, de parler de tout et de rien avec moi... Rolling Eyes
Le fait que je travaille beaucoup sur moi via le psy m'a fait du bien et a quand-même amélioré les choses dans mon couple, mais pour autant... ce n'est vraiment pas le rose bonbon Neutral Alors je m'efforce encore de rendre le quotidien viable, mais y'a des hauts et des bas, et en ce moment, je traverse un bas.
Ce qui est sûr, c'est que si c'était à refaire, et même si j'aime mon mari et mes enfants... la première chose que je ferais en le voyant pour la première fois serait de prendre mes jambes à mon cou et ne plus jamais croiser son chemin: j'ai beaucoup trop souffert, et je souffre encore énormément, je regrette surtout d'autant plus d'être venue ici par amour pour lui, qu'il m'avait promis que si je ne m'adaptais pas, on repartirait.... la dernière fois qu'on en a parlé peu avant l'été, lorsque notre couple pouvait se briser et même s'il m'aime soi-disant "plus que tout", pour lui il est hors de question de partir d'ici Sad donc il se battrait pour la garde des enfants et c'est tout affraid

Bref, pas très gai tout ça, hein? Désolée, mais je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment mais j'ai un cafard pas possible: je suis fatiguée, si fatiguée de me battre depuis si longtemps, et je me sens si seule....

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorine
Résident
avatar

Nombre de messages : 189
Localisation : Asturias
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Lun 9 Jan - 20:39

Salut Violette, ton dernier message date du 16 décembre, j'espère que tu vas mieux depuis, mais j'en doute: fêtes de Noël = fête familiale... Je ne crois pas qu'il existe un caractère espagnol, mais des caractères espagnols. Autant de caractères qu'il existe de région, j'ai vécu en Galice, à Barcelone et maintenant aux Asturies. Je connais un peu le caractère andalou et basque (l'un dû aux vacances et l'autre au travail). Ja'i aussi passé des vacances en Castille et c'est une région très belle, mais je trouce que ses habitants sont austères et ont des valeurs traditionnelles peu favorables à l'épanouissement de la femme. En plus, si ta belle famille est notable et qu'il s'agit d'une petite ville, les codes de conduite n'en sont que plus contraignant pour toi. Des amis français ont vécus à Valladolid et ont souffer du vide qu'ils y ont trouvé, les gens sont franchement hermétiques.
Bon ça pour le caractère en général, maintenant la belle-famille: comment tu fais pour supporter ça? No Tu dois te sentir seule au monde, c'est horrible. Moi ça m'est arrivé un peu mais j'ai eu la chance de que mon mari "tiene 2 dedos de frente" et se rend compte qu'il a maintenant sa propre famille et à donc fait face à la sienne. Je crois qu'il se sent fort parce qu'il a sa famille derrière lui mais qu'il arrête un peu de dire qu'il t'aime plus que tout et qu'il le prouve. Bon j'arrête de parler parce que je m'énerve...et continue de vider ton sac!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cefrastur.moncontact.com
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Lun 16 Jan - 14:46

Merci Dorine, et désolée de répondre si tard.

Comme tu t'en es doutée, les fÊtes ont été horribles, d'autant plus que la petite est tombée bien malade, cumul de fatigue, de tensiosn, frustrations, rancoeurs, compromis, etc... j'ai failli pêter 1 câble et mon mari l'a fait... il a même parlé séparation, divorce... moi je ne disais rien mais j'y pensais déjà avant, alors... sans parler que ça fait + de 3 semaines (presque 4) que notre système informatique pour appeler ma famille est en panne (génial pour les fÊtes!) donc dur aussi pour le moral!

Bon, le psy a fait tout son possible pour me soutenir et bouger mon chéri mais sans succès à ce moment-là... et puis... mon chéri s'est bougé quand je n'y croyais plus, il a fait pleins d'efforts depuis il est adorable.
Ma belle-soeur aussi a changé de comportement ces 2 derniers WE: je ne la reconnais plus: elle essaie d'éduquer ses 2 fils aînés (heu, sans vraiment de succès, mais bon, c'est le geste) et ne m'agresse plus verbalement: la trève fait du bien! Very Happy

Bon, physiquement, je suis morte, la puce me fait encore passer des nuits horribles, et sinon je suis hyper nerveuse (fatigue? + cumul de stress), donc ça sort maintenant: résultat, alors que j'avais pas pris 1 gr pour les fÊtes, là je regrossis, j'ai pleins de boutons, et j'enchaîne les herpès labiaux No mais bon ça va mieux: presque plus d'insomnies.

Voilà, je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais globalement, le moral est bon, et le quotidien est agréable Very Happy

Je me sens aussi moins seule, car je commence à sympatiser avec des mamans de l'assoc' de parents, mais ça prend du temps. Il y aussi une maman que j'ai rencontrée grâce à Karine, et avec qui ça colle bien, et qui m'a donné de bonnes idées pour la suite: p-e nous transformer en couples du WE; c'est très loin de mon idéal, mais ce serait 1 piste Rolling Eyes

Merci pour ton mot I love you

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorine
Résident
avatar

Nombre de messages : 189
Localisation : Asturias
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Lun 16 Jan - 22:22

Smile Je suis contente que ça aille mieux pour toi et j'espère que ça va durer; quand j'ai vu que je n'avais pas de réponse j'ai pensé que ça avait pété pdt Noël. Sur le forum de Femmexpat j'ai vu qu'il y avait une française installée à Burgos, ç'est peut être intéressant aussi. Tu sais, je ne crois pas que j'ai besoin de te le dire, mais être femme au foyé c'est assez ingrat, tu fais plein de boulot qui ne se voit pas...et le lendemain il faut recommencer. Je pense que c'est important pour toi et ton couple que tu aies une vie à part, des amis autre que les siens pour que tu te construises ton petit monde à toi aussi et que ton chéri sache que tu ne dépends pas exclusivement de lui et sa famille. Et puis tu sais le bonheur est contagieux, s'il te vois enfin heureuse il se confortera sûrement dans sa position. T'as grossi Suspect ...bon, disons plutôt que tu as relâché la tension, mais ne te relâche pas trop quand même sage , quant aux herpès: Zovirax dès que tu sents que ça pique, que sa chauffe ou que le durcicement qui commence.

Grosses Bises!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cefrastur.moncontact.com
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Ven 20 Jan - 22:58

C'est gentil de me suivre, Dorine I love you

Femmeexpat'?????? C'est où? Enfin, si elle veut bien de moi, je te laisse mon mail: violetteorange@yahoo.fr.

Comme je crois te l'avoir dit, oui, ça bien pêté pour les fÊtes; là, on vit une acalmie, une trève et ça fait du bien Smile

Pour le groupe d'amis, j'essaie, j'essaie, mais ça prend du temps! Shocked

Pour l'herpès, je suis équipée: toujours ma crème à la maison ;-)

Pour les kg, je sais qu'ils partiront, dès que je relâcherai vraiment la pression, càd quand ma puce me laissera dormir 1 peu mieux: croisons les doigts: ça fait 2 nuits que je dors environ 6h... ce que ça fait du bien!!!! Very Happy

Le statut de femme au foyer ingrat, je sais, mais je voulais m'occuper de mes titous Wink et partager ces moments magiques avec eux ça vaut + que de l'or!

Bises,

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karine
Admin
avatar

Nombre de messages : 3617
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Jeu 9 Fév - 17:00

Violette a écrit:
Femmeexpat'?????? C'est où? Enfin, si elle veut bien de moi, je te laisse mon mail.

Violette, il sa'git de www.femmexpat.com
Je viens d'envoyer un message à la personne inscrite sur Burgos avec ton adresse email. Elle s'appelle Anne D.

Comment vas-tu sinon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://expatespagne.canalblog.com/
Violette
Résident
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Aranda de Duero (Burgos)
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   Ven 10 Fév - 1:15

Merci Karine I love you

Globalement, ça va, mais le feu couve sous la cendre ce qui fait que dès que quelquechose ne tourne pas 100% rond, c'est la prise de tÊte entre mon mari et moi Evil or Very Mad ou "au mieux" la frustration pour moi Rolling Eyes

D'autant + dur que j'aurais p-e une chance de job sur Burgos: je vais qd-même me renseigner, au lieu d'en rÊver: ce fut le conseil donné par Cristina Smile ; c'est fou, je n'ai plus le "punch" comme avant, de me bouger pour mes idées: trop souvent cassée je suppose, du coups, je me suis complètement engluée dans la vie quotidienne, essayer de la rendre acceptable, mais j'avais perdu mes illusions et mes rÊves.

Donc comme m'a conseillé Cristina, ça ne coûte rien de "voir", et ensuite, je pourrai toujours dire oui ou non, suivant si c'est jouable ou non, et donc en discuter avec mon mari le cas échéant. Et d'ailleurs, p-e que je ne leur conviendrai pas; mais j'ai besoin de savoir! cyclops

Sinon, j'ai envie aussi de me renseigner sur l'école française de Valladolid: une autre maman que je connais m'a dit que le niveau est excellent, mais ça vaut quand-même 400 euros, alors avec les 2 enfants, ça ferait 800 euros Suspect

Bref, à part 1 femme avec qui j'ai sympathisé, toutes les autres vont partir à +/- court terme d'ici, ce qui n'est pas fait pour me réjouir biensûr! No

Sinon, je vais voir pour partir une petite semaine avec mes parents et les enfants en Allemagne cet été, chez une amie de ma mère: rien que d'y penser, j'ai un énorme sourire qui me vient aux lèvres cheers Je suis presque sûre que mon chéri ne sera pas trop pour, mais comme il m'avait toujours dit qu'il ne viendrait JAMAIS en Allemagne avec moi, mais que je pouvais y aller avec les enfants tongue et puis mon fils me parle beaucoup d'Allemagne en ce moment: il sait que je connais cette langue, et qu'un camarade de classe a de la famille là-bas Very Happy Puis j'ai aussi une amie franco-allemande qui y vit et qui envoie chaque année un cadeau pour son anniversaire et sa Noël I love you .

Bref, des projets Smile et des crises de temps en temps Sad ...

Allez, ça ira mieux demain: je sors d'une Xième discussion avec zom, donc ...

Violette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des français sur la province de Burgos :?:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des français sur la province de Burgos :?:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expat Espagne :: Mômespagne :: Mômespagne Nord-Ouest-
Sauter vers: